Partager :

Profession'L: n'oubliez pas vos CV !

france-huet-RH-Sigma

A J-1 du salon de la reconversion professionnelle des femmes, rencontre avec France HUET, l'une des deux ambassadrices RH du groupe Sigma qui sera présente, jeudi 12 octobre, à la Manufacture (Nantes).

A J-1 du salon de la reconversion professionnelle des femmes, rencontre avec France HUET, l’une des deux ambassadrices RH du groupe Sigma qui sera présente, jeudi 12 octobre, à la Manufacture (Nantes) pour répondre aux questions des visiteuses et recueillir les candidatures.

Pourra-t-on candidater durant le salon Profession’L ?

France : Bien sûr ! Nous invitons les femmes qui ont des projets de reconversion en direction des métiers du numérique, et qui visiteront le salon, à venir nous rencontrer pour échanger ainsi que nous déposer un CV. Elles peuvent se renseigner en amont sur le site de Sigma pour découvrir le groupe et ses opportunités.

Quel est le processus de recrutement Sigma ?

France : Il est classique avec, en moyenne sur ces postes, deux entretiens : l’un orienté RH et l’autre plus opérationnel avec un manager. Le recrutement effectué, le parcours d’intégration est progressif avec un accompagnement personnalisé, un parrain et un parcours de formartion.
Le métier de chargé(e) d’assistance logiciel est l’un des plus ouverts en termes de reconversion chez Sigma. Quelles qualités requiert-il ?
France : Ces postes sont dédiés à la relation avec le client. Ils demandent d’abord une connaissance précise du métier concerné : comptabilité et finance, paie et ressources humaines, supply chain… Il faut être curieux, suivre les évolutions réglementaires. Par exemple, en matière de gestion de la paie, quel sera l’impact pour une entreprise du prélèvement de l’impôt à la source, réforme attendue au 1er janvier 2019. Il faut également de l’empathie, le sens de l’écoute… car nos chargé(e)s d’assistance logiciel travaillent en direct avec le client. C’est l’inverse d’un plateau téléphonique !

Quelle est la part d’initiative laissée au salarié(e) ?

France : En cohérence avec le projet d’entreprise Sigma, chacun doit innover, sortir du cadre, proposer ses bonnes idées à son manager pour gagner en rapidité, en efficacité… et améliorer le service apporté. Le juge de paix, c’est la satisfaction client  !

Suivez-nous sur nos réseaux !