Partager :

Directeur de projet : expertise et management pour fédérer

GROUPE-SIGMA-Directeur-Projet-T-Danet

Entre connaissances techniques, expertise du métier client, management hiérarchique mais aussi transversal, la fonction demande agilité et rigueur.

Fort d’un parcours qu’il juge « atypique » et d’une longue expérience dans la Supply Chain, Teddy Danet a intégré le Groupe Sigma en 2017 comme directeur de projets.

 

Quelle est la fiche de poste d’un directeur de projets au sein d’une ESN comme le Groupe Sigma ?

 

Un directeur de projets pilote un ou plusieurs projets de taille ou criticité importante (visibilité, enjeux financiers…) et généralement sur une longue durée. Ces projets peuvent se compléter ou se combiner au sein d’un programme. La durée des missions s’étend de 3/6 mois pour un projet simple jusqu’à 3 ans ou plus pour un programme complexe.

Qu’il s’agisse d’un projet ou d’un programme, la multi-compétence est de règle pour être en mesure de piloter l’ensemble des parties prenantes qu’elles soient technique, fonctionnelle, métier, client, DSI… Le pré-requis est d’avoir une solide culture IT et une capacité à fédérer car le management devient croisé : il est à la fois hiérarchique et transversal quand il implique plusieurs équipes. L’organisation de Sigma autour de trois directions (édition, intégration, infogérance) induit d’ailleurs un pilotage transversal par nature. C’est un intérêt supplémentaire pour un directeur de projets dans l’accomplissement de ses missions.

Ma fonction, au sein du Groupe Sigma, intègre également l’avant-vente. C’est à dire, l’étude préalable du dossier prospect ou client, la proposition de solutions avec des projections financières… jusqu’à la soutenance avec les ingénieurs commerciaux. Je peux aussi, dans certains cas, être amené à intervenir très en amont du besoin pour définir un cadrage ou préciser des choix stratégiques.

 

Quel a été votre parcours ?

 

J’ai intégré Sigma en 2017 avec un parcours atypique. J’ai débuté diplômé d’un BTS Force de Vente et j’ai poursuivi par un Master 2 Miage. J’ai travaillé dans l’IT comme développeur… avant de me diriger vers la direction de projets techniques. Puis, j’ai basculé du côté fonctionnel jusqu’à devenir DSI dans un groupe international de transport. Ces cinq dernières années, j’ai piloté des projets complexes dont un programme de trois ans engagé sur plusieurs pays.

 

La connaissance du métier du client est-elle un pré-requis ?

 

La maîtrise d’un secteur d’activité est un atout supplémentaire pour pouvoir discuter du métier avec le client. Il s’agit d’un plus mais cela n’est pas indispensable. En revanche, il faut avoir la capacité à comprendre rapidement le métier du client et ses principaux enjeux. Cette compréhension est notamment nécessaire pour identifier les risques du projet et les traiter en amont. Le terrain est également une manière d’être confronté à l’usage de nos outils, aux retours d’expérience et de monter en compétences par la prise de hauteur.

 

L’organisation transversale, propre à Sigma, est pour vous synonyme d’une évolution récente de carrière qui combine votre parcours de directeur de projets à votre connaissance de la Supply Chain…

 

En effet, la direction du Groupe Sigma m’a confié la responsabilité de l’intégration Supply Chain chez nos clients. Ce secteur est en pleine transformation numérique et digitalisation avec, désormais, une transmission de l’information en temps réel. Mes nouvelles responsabilités sont un prolongement de la direction de projets. Elles vont me permettre d’accompagner les équipes Supply Chain en interne. Et d’aller plus loin dans le management, de l’opérationnel au hiérarchique.

 

Comment définiriez-vous le directeur de projets en quelques mots clés ?

 

Rigueur, client, culture IT, communication.

 

Suivez-nous sur nos réseaux !