Sigma s'engage dans le Grand Défi des entreprises pour la planète

Tiré au sort parmi de nombreuses entreprises françaises, Sigma participe au  Grand Défi 2022 des entreprises pour la planète. Sa raison d'être ?  Mobiliser les entreprises et leur écosystème pour créer un nouveau modèle de prospérité économique, humaniste et régénérative.  L'objectif ? Formuler et déployer 100 propositions d'actions pour accélérer la transition écologique de l’économie et des entreprises. 

Explications avec Thierrry Soulard, Responsable RSE qui représente le Groupe Sigma  en tant que délégué dans les rencontres du Grand Défi.  

Partager :

 

Pour quelles raisons Sigma rejoint-il le grand défi ? 

L’ADN du Groupe SIGMA est de prendre soin de ses collaborat·eur·rice·s, de ses clients et de la planète. Des valeurs alignées à la raison d’être du Grand Défi « mobiliser les entreprises et leur écosystème pour créer un nouveau modèle de prospérité économique, humaniste et régénérative ». C’est ce qui nous pousse aujourd’hui à contribuer à ce challenge. 

Nous sommes convaincus de la nécessité d’impliquer et d’embarquer notre écosystème dans ses enjeux de transition écologiques. Et notamment les réseaux économiques où nous sommes présents comme les Dirigeants Responsables de l’Ouest, ADN Ouest ou encore le Club ETI des Pays de la Loire. 

Engagés dans une stratégie bas carbone via la démarche ACT et de réduction de nos émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2026 et 55% d’ici 2030, nous espérons, à titre individuel, que le Grand Défi pourra nous permettre de trouver des solutions nouvelles pour nous permettre d’atteindre nos objectifs en la matière. 

Selon toi, quelles sont les trois actions à mener en priorité pour relever le défi du climat et de la biodiversité ?

1.     Trouver un nouvel équilibre entre les enjeux écologiques, humains et économiques

2.     Fédérer nos clients et fournisseurs autour des opportunités d’un développement économique durable

3.     Impliquer l’ensemble des entreprises sur les enjeux de la transition écologique en les mettant au même niveau que les enjeux financiers.

Quelles sont pour toi les conditions de réussite ?

Le Grand Défi sera réussi s’il dépasse les enjeux individuels pour être dans une vision systémique et efficiente. Il apporte des propositions pertinentes à fort impact pour la planète. Il initie un nouveau modèle de coopération des entreprises. Et il a une influence pour porter les réformes indispensables auprès des pouvoirs publics.

Dernières ACTUALITÉS