Partager :

L’OPAC 36 gagne en agilité et en performance avec son SI

logo-opac-36-infogerance

L’OPAC 36, premier bailleur de l’Indre avec près de 10 000 logements, fait confiance à SIGMA depuis plus de 10 ans pour l’hébergement sécurisé de ses applications métiers et l’évolution agile de son réseau informatique multi-sites.

Témoignage de Sébastien CHERRE, RSI de l’OPAC 36

Sachant réagir rapidement et s’adapter aux contraintes de chacun, SIGMA s’est mobilisée jusqu’à la résolution de chaque problématique.

SIGMA travaille, depuis une dizaine d’années, aux côtés de l’OPAC 36. Comment s’est noué ce partenariat ?

 

Sébastien CHERRE : En 2007, nous avons dû changer la solution informatique de gestion, que nous utilisions jusqu’alors, parce qu’elle n’était plus pérenne. D’où le lancement, à ce moment-là, d’un dialogue compétitif afin de trouver un prestataire. Parmi les éditeurs de logiciels reconnus sur le marché, ayant candidaté, nous avions finalement retenu Aareon France, qui connaissait bien les métiers et contraintes du bailleur social. Or dans l’offre entièrement packagée, qu’avait présentée Aaeron, figurait un volet géré en sous-traitance par SIGMA. C’est ainsi que notre collaboration a débuté. Dans le cadre de ce marché, SIGMA a alors monté une infrastructure, permettant l’infogérance de nos applications métiers.

 

Quels étaient vos besoins ?

 

Sébastien CHERRE : Nous rencontrions deux problématiques majeures. Notre objectif était d’assurer la sécurité de nos données mais aussi de garantir la continuité de service via l’hébergement des applications les plus critiques. Notamment le progiciel Prem’habitat, la suite logicielle Salvia Developpement, pour la comptabilité, ou encore la messagerie.
Par la suite, nous avons également eu besoin de relier les infrastructures informatiques entre les quatre sites sur l’Indre de l’OPAC 36. SIGMA a assuré cette liaison à la fin 2007, puis l’a améliorée encore en ce début d’année.

Avec SIGMA, nous sommes satisfaits des réponses apportées à nos attentes depuis le début.

Début 2016, vous avez renouvelé votre collaboration avec SIGMA dans le cadre d’un marché négocié. Pour quelles raisons ?

 

Sébastien CHERRE : Le fait de passer par un marché négocié, en 2015, simplifiait la procédure et nous faisait gagner du temps. Dans le cadre de l’ancien marché, une partie de l’infrastructure déjà amortie pouvait, de plus, être reconduite. Pour l’OPAC 36, le renouvellement du partenariat avec SIGMA a surtout été l’opportunité d’en renégocier les modalités. Et de redéfinir précisément nos attentes.

 

A quels niveaux ?

 

Sébastien CHERRE : Nous souhaitions, à un coût constant, pouvoir bénéficier d’une architecture offrant performances et sécurité accrues. Cela passait, par exemple, par l’augmentation de la bande passante entre les différents systèmes ou encore la possibilité d’être hébergé sur le nouveau datacenter de SIGMA. Plus globalement, nous voulions que ce marché offre un cadre plus souple, permettant à l’OPAC de faire évoluer facilement ses besoins informatiques et à notre prestataire d’y répondre plus rapidement. Ce que les modalités du précédent marché ne permettaient pas. Entre les attentes en interne, s’exprimant parfois tardivement, et les avenants qu’il fallait rédiger, nous subissions alors des délais incompressibles, peu compatibles avec la réactivité dont nous avons besoin dans le numérique.

 

En février 2016, la migration du réseau de l’OPAC 36 a été réalisée. Quel bilan en tirez-vous ?

 

Sébastien CHERRE : Avec quelques mois de recul, le bilan que nous dressons est positif. Il y a bien eu quelques problématiques, qui ont légèrement retardé la migration du réseau. Mais ces problématiques, toutes surmontées, étaient avant tout liées à des contraintes internes et à des calendriers difficilement tenables. Aujourd’hui, nous avons pris conscience de ces délais incompressibles et de la nécessité, pour une bonne exécution des choses, de se donner le temps. Concernant la collaboration avec SIGMA, nous sommes satisfaits des réponses apportées à nos attentes depuis le début. L’opération de migration, par exemple, a été conduite dans les règles de l’art avec l’accompagnement et le suivi régulier d’un chef de projet. Lors de ce processus, sachant réagir rapidement et s’adapter aux contraintes de chacun, SIGMA s’est mobilisé jusqu’à la résolution de chaque problématique. Pour les 3 ans qui viennent, nous avons donc confiance dans la capacité de SIGMA à répondre à nos attentes.

OPAC 36

Office Public de l’Habitat, d’Aménagement et de Construction de l’Indre

  • Création en 1921
  • 160 collaborateurs
  • 1er bailleur de l’Indre
  • 5e bailleur du Centre
  • 130 communes
  • 9 500 logements
  • 20 000 locataires

La solution
utilisée pour
cette prestation

  • Infogérance SI hybride multi-cloud

    • Infogérance tous périmètres infrastructures, OS, BDD...
    • Services managés pour le Cloud public (Azure, AWS...)
    • Interlocuteur dédié (SDM) et assistance 24/7/365
    • Accompagnement certifié ISO 9001 et ISO 27001
    Découvrir la solution

LE LOGEMENT SOCIAL

SIGMA est engagé aux côtés des acteurs du logement social, bailleurs privés et publics, EPCI, communes, Conseils Départementaux…

Découvrez notre expertise le logement social

Des questions ? Contactez-nous !

Contactez-nous