Des collaborateurs bien dans leurs baskets !

Etudes et enquêtes convergent vers un même constat : la pratique d’une activité physique et sportive en milieu professionnel génère de multiples bienfaits (cohésion sociale, bien-être, performance…). Pourtant, seuls 16 % des salariés pratiquent au travail. Au sein de Sigma, désignée entreprise la plus sportive de France (plus de 250 salariés) en 2017, les collaboratrices et collaborateurs redoublent d’énergie pour mettre le groupe en mouvement.

Courir la nuit tombée n’a jamais trop été son truc. Julien Bideau préfère le footing du midi. Mais faut-il encore que l’ingénieur logiciel parvienne à décrocher de l’écran. A faire une vraie coupure. Il y a trois mois, les sollicitations de ses collègues, engagés dans la Team Défi Sport de Sigma (marche, course et vélo), ont eu raison de sa « crainte d’être ridicule ». Désormais, Julien court trois fois par semaine le long de l’Erdre, à 12 h 15, dans l’équipe « coachée » par Stéphane Papin.
 
« Mine de rien, je suis devenu accro à la course », sourit-il, d’un air étonné. Auprès d’autres runners, mardi 30 décembre, il célébrait la remise du Trophée de l’entreprise la plus sportive de France, décroché dans la foulée des Assises du sport en entreprise. Un beau réconfort… après l’effort.
 

L’effacement des barrières sociales

 
Aujourd’hui, 56 % des collaboratrices et collaborateurs Sigma pratiquent une activité physique et sportive au travail. La Team Défi Sport (TDS) en a été le fer de lance, dès janvier 2011, avec une vraie volonté de dépassement de soi, une quête de challenges « pour sportif aguerris » se souvient Stéphane, animateur de la TDS. Une vingtaine de coureurs se surpassait pour se démarquer dans les marathons. L’équipe s’est rapidement ouverte pour accueillir tous les niveaux, et notamment favoriser la reprise sportive des collaborateurs sédentaires. Ces dernières années, l’élargissement à des pratiquants de tout niveau a donc changé la donne, et permis de doubler les effectifs en un rien de temps pour atteindre environ 80 personnes. Les plus sportifs embarquent dans l’aventure des coureurs occasionnels, au-delà de la hiérarchie. « Une fois le short enfilé, ça fait tomber les barrières… », souligne Stéphane.
 
Relever des défis ensemble - Odyssea, semi-marathon de Nantes, Foulées du Tram, triathlon de la Baule … - c’est aussi découvrir sous un autre angle des collègues pourtant croisés au quotidien. Pour Julien, la place du sport « change tout » au travail. Arrivé il y a trois ans, il « connaît mieux les salarié(e)s de l’entreprise. On s’écrit même les week-ends pour savoir les résultats des uns et des autres. »
 
 
La dynamique de la Team Défi Sport inspire. De nombreuses activités se sont développées ces dernières années : foot, badminton, qi qong, fitness, méditation, basket ball, etc… L’équipe mixte de badminton vient d’ailleurs d’être sacrée championne départementale en septembre, devant une vingtaine d’entreprises. Ici, l’engagement diffère des coureurs. Les joueurs, licenciés, doivent se déplacer dans des infrastructures extérieures. « Notre équipe a seulement un an, et nous manquons un peu de recrues… et notamment féminines», reconnaît Jonathan Sorin, capitaine de l’équipe Badminton, qui lance un appel à candidates via le réseau social interne.
 

Le sport, catalyseur d’énergie

 
Finalement, la question de l’équipement est cruciale. Avec « des douches comme à la maison », apprécie Stéphane, la connexion entre bien-être au travail et sport se fait aisément. Cela s’inscrit dans une volonté, plus large, de sport-santé (mobilité, alimentation). Les collaborateurs initient, portent, animent les projets au long cours. Ils cultivent la culture sportive. « Cela implique une certaine souplesse : chacun s’auto-gère dans un cadre d’autonomie et responsabilité », observe Stéphane. Mais le pari s’avère gagnant-gagnant : « Le rhume et la grippe ? On connaît peu … et puis, l’absentéisme diminue ! ». Ce n’est plus un secret : le sport favorise la santé et la performance.