Partager :

Profession'l : la reconversion, une opportunité

Groupe-Sigma-ProfessionL-Reconversion

Le salon de la reconversion professionnelle des femmes se tiendra à La Manufacture (Nantes), le 12 octobre prochain.

Le salon de la reconversion professionnelle des femmes se tiendra à La Manufacture (Nantes), le 12 octobre prochain. Une première dans la cité des Ducs. Armelle Rouault y sera l’une des deux ambassadrices RH de Sigma en charge de présenter les métiers du groupe et d’échanger sur les opportunités de carrière.

Quel est le sens de la présence de Sigma au salon Profession’l ?

Armelle Rouault : Il s’agit d’une première édition nantaise. C’est une opportunité pour Sigma dans le cadre de sa politique de recrutement. Le groupe est en recherche permanente de nouveaux talents et profils. La reconversion en faveur des métiers du numérique est en croissance constante. Durant Profession’L, notre objectif sera de présenter les métiers de Sigma et faire notamment des focus sur les postes qui autorisent ces opportunités de reconversion pour les femmes.
Il existe un enjeu fort sur la parité. En 2016, l’effectif de Sigma était composé à 72% par des hommes et 28% par des femmes.

Ces métiers demandent-ils des compétences techniques ou informatiques préalables ?

Armelle Rouault : Il faut être à l’aise avec les outils informatiques mais nous ne recrutons pas que des informaticiens ! L’un des postes les plus accessibles en reconversion est celui de chargé(e) d’assistance logiciel. Il demande avant tout une connaissance « métier » selon nos solutions : comptabilité et finance, paie et ressources humaines, supply chain etc. Nous cherchons d’abord ces connaissances « métier » car elles permettent à la personne en reconversion de capitaliser sur ses compétences initiales. Nos chargé(e)s d’assistance sont formés à la relation client par téléphone. Les qualités requises tiennent à l’écoute du client, à la compréhension et l’analyse du besoin de celui-ci pour apporter la meilleure réponse possible.

La reconversion passe par la formation. Quelle est l’approche de Sigma ?

Armelle Rouault : En 2016, Sigma a consacré 4,56 % de sa masse salariale à la formation. C’est un budget important ! Pour une personne en reconversion qui intègre Sigma, il n’y a pas de formation à financer de sa part. Elle est prise en charge et réalisée au sein du groupe. L’intégration et la montée en puissance se font de façon progressive. Pour un(e) chargé(e) d’assistance logiciel, par exemple, il y a tout un process d’intégration qui passe par une phase en double écoute avec un(e) salarié(e) plus expérimenté(e), un nombre d’appels limité à traiter au début…

La transformation numérique change-t-elle la donne ?

Armelle Rouault : Elle favorise évidemment la création de nouveaux métiers. Avant tout, elle doit être abordée par rapport à la connaissance que nous avons de nos clients. Comment évoluent-ils ? Comment se transforment-ils ? Dans quel environnement ? Sigma a toujours fonctionné en respectant cette approche, «parlons de métier à métier», pour mieux les accompagner.

Suivez-nous sur nos réseaux !