Partager :

Ophélie Rousseau, cheffe de projet Retail

ophelie_rousseau

Elle nous livre les différentes composantes de son métier qu’elle exerce au sein du département Retail.

Quel a été ton parcours chez SIGMA ?

Arrivée en 2008, j’ai d’abord été formatrice sur un logiciel destiné à la gestion commerciale de produits culturels en magasins (référentiel des produits, achats fournisseur et ventes client). Puis, j’ai été formée en interne pour devenir consultante sur tous les produits de gestion commerciale assez spécifiques. Ma formation initiale en ressources humaines, communication et gestion de projet avec une première expérience dans le secteur des SI m’a rapidement permis d’exercer le métier de cheffe de projet Retail chez SIGMA.

En quoi consiste le métier ?

Au département Retail, il consiste à gérer des projets de bout en bout : du recueil du besoin du client jusqu’au déploiement ou à la mise en production chez ce dernier : cela peut être, par exemple, le développement d’un nouvelle fonctionnalité, l’intégration d’un logiciel dans une nouvelle entité logistique ou commerciale…  le chef de projet assure le suivi des différentes phases de développement du produit, voire de son implantation chez le client (paramétrage, formation et accompagnement du client à l’utilisation).

Ses missions principales consistent à planifier les actions, en assurer le suivi au quotidien en veillant à leur bon déroulement dans le respect des délais, de la qualité et du coût, et à réaliser le reporting en interne et auprès du client. Le chef de projet Retail est en lien avec tous les métiers de SIGMA, de l’édition à l’infogérance en passant par l’intégration.

Le service est composé de combien de personnes ?

Les cinq chefs de projet Retail gèrent chacun un portefeuille de missions de taille et de durée variables : au minimum 1 à 2 majeures et d’autres de moindre envergure. La taille des équipes est liée à l’ampleur des projets (jusqu’ à 10 personnes voire davantage). Concernant la durée, elle dépend des exigences du client, de 6 à 12 mois en moyenne, parfois jusqu’à 2 à 3 ans.

Quelles sont les qualités personnelles nécessaires pour exercer ce métier ?

Il faut être assez organisé, avoir en tête une multitude d’actions en cours et une méthode de travail pour les superviser. Le chef de projet doit être rigoureux dans le suivi et exigeant envers lui-même et envers les équipes qu’il supervise. Il doit présenter une appétence pour les relations humaines afin de toujours être à l’écoute de ses équipes et du client. Ses compétences sont proches de celles d’un manageur mais en mode transverse et non en hiérarchie directe. Sa capacité à déléguer est essentielle car il doit avant tout s’appuyer sur l’expertise de ses équipes opérationnelles en veillant à la bonne réalisation des actions. Au département Retail, le chef de projet n’est pas un super consultant expert sur le secteur du client mais plutôt super organisateur.

Quels sont les aspects les plus motivants ?

On part « souvent » d’une feuille blanche avec le client, chaque projet se présentant comme un défi à relever. Et puis, tout en restant sur le secteur Retail, la diversité évite la sensation de répétition. Contrairement aux idées reçues, même si nous avons toujours affaire au même client – un groupement de centrales d’achat d’un grand de la distribution –, ses demandes sont motivées par son constant renouvellement et son dynamisme. Nous avons donc à cœur de répondre aux exigences très pointues de ce client avec lequel nous avons établi une relation de confiance de longue date.

Ce métier est-il accessible dans le cadre d’une reconversion professionnelle ?

 

Je pense que oui si la personne maîtrise les bases de la gestion de projet éventuellement avec une formation complémentaire en chefferie de projet.

Par ailleurs, on peut facilement évoluer d’un département SIGMA à un autre (Taxe, Finance voire l’infogérance). Chef de projet est une mission transverse qui permet cela au gré des opportunités qui se présentent dans le Groupe.

Suivez-nous sur nos réseaux !