Partager :

Le dispositif ODACE, "facilitateur" d'accès à l'emploi

odace

8 entreprises - dont Sigma- ont mis entre parenthèses leurs relations concurrentielles pour s’allier, avec comme objectif l’accompagnement à la qualification de personnes atteintes d’un handicap… et leur recrutement.

La loi de juillet 1987 a introduit l’obligation, pour les employeurs de plus de 20 salariés, de compter au moins 6 % de personnes en situation de handicap au sein de l’entreprise. Législation renforcée 22 ans plus tard, avec le texte de 2005, appliquant la règle au secteur public.
Le cadre réglementaire ne solutionne pas tout. Trouver des candidats dans des secteurs en pénurie comme l’informatique peut se révéler compliqué. Huit entreprises, dont Sigma, « se sont rendues compte qu’il n’y avait que peu de CV correspondant à nos métiers », souligne Anne-Charlotte Battistella, chargée de mission handicap au sein de Sigma. Pourquoi alors ne pas aider les personnes intéressées à se reconvertir ?
Main dans la main, ces entreprises ont mis entre parenthèses leurs relations concurrentielles pour s’allier, avec comme objectif l’accompagnement à la qualification de personnes atteintes d’un handicap… et à leur recrutement.
Dans une démarche proactive, elles ont mis en place le dispositif Od@ce, pensé depuis deux ans et lancé à la rentrée dernière. Le principe est simple pour les candidats en situation de handicap. Ils doivent être titulaires d’un bac +2 en informatique ou en filière scientifique.
Cinq d’entre eux ont rejoint, en septembre 2017, l’une des entreprises du dispositif à Nantes. Au sein des équipes, ils se préparent en alternance aux métiers de demain, liés au développement de nouvelles technologies. La formation est dispensée par les écoles nantaises informatiques ENI ou EPSI. « Le dispositif Od@ce permet l’accompagnement jusqu’en bac + 5 », souligne Anne-Charlotte Battistella qui a accueilli un premier alternant chez Sigma.

Suivez-nous sur nos réseaux !