Partager :

Le Design, nouvelle compétence dans les projets numériques

ux_design

Une discipline 100 % orientée « User centric »

Steven Morvan, Responsable Innovation du Groupe Sigma, et Anastasia Pescheux-Sergienko, alternante au CFA de l’Ecole de Design Nantes Atlantique, interviennent sur Digital Job Ambition lors d’un workshop Design Thinking. Présentation à deux voix de leur discipline 100 % orientée « User centric » (centrée utilisateur).

En quoi le Design Thinking consiste-t-il ?

Anastasia : Le Design Thinking est une méthodologie de travail qui met l’utilisateur final au cœur de la réflexion pour trouver la meilleure solution à différents problèmes. On adopte une écoute, une empathie envers cet utilisateur pour concevoir des solutions au plus proche de sa réalité et ses besoins. Il existe différents types de design qui ont inspiré cette méthode : le design produit, le design d’espace, le design d’interactivité, le game ou sound design…
Steven : Pour citer Tim Brown, principal théoricien du Design Thinking, c’est “une démarche créative de résolution de problèmes”. L’idée est de se placer en amont du développement de solutions pour gagner du temps, de l’argent… et de la pertinence !
Trois critères nous guident dans notre travail :
  • La désirabilité : analyse du marché, existence du besoin – explicite ou caché !
  • La faisabilité : ressources technologiques, économiques, humaines
  • La viabilité : pérennité financière et valeur d’usage

Comment appliquez-vous cette méthode aux clients Sigma ?

Anastasia : Nos produits intègrent cette méthodologie dès la conception. Nous organisons des Hackathons appliquant la méthode Design Thinking, en mixant nos équipes de développement produits et des consultants design.
Grâce au recueil des postures et usages des utilisateurs, réalisés en amont via une étude terrain, à l’étude d’un persona, de ses enjeux, nous avons pu prioriser, développer et tester les fonctionnalités majeures d’une micro application en une semaine !
Steven : Nous utilisons aussi le Design Thinking lors de prestations sur-mesure pour nos clients. A chaque fois, nous partons de l’expérience utilisateur pour identifier les “pain points” ou points de souffrance, penser leur résolution. Mais aussi en anticiper d’autres et ainsi optimiser le service au-delà des difficultés rencontrées. Les applications sont très variées : mieux vendre, fidéliser, créer de nouveaux services…

Quel est le profil recherché pour faire carrière dans le design?

Steven : Concernant les métiers de l’UX (User eXperience) c’est-à-dire l’expérience utilisateur, il n’y a pas de profil type ! Plus le parcours est riche d’expériences variées, mieux c’est ! Une de nos collègues UX Designer vient du journalisme, pour ma part j’ai une formation d’ingénieur.
Anastasia : Au sein de l’Ecole de Design Nantes Atlantique, il y a cette même variété de profils, tant littéraires, scientifiques, qu’économiques.
Steven : Côté formation, nous voyons aussi se développer des doubles diplômes, mixant ingénierie et design. Ces cursus existent au sein d’écoles comme l’université de Nantes, l’IAE, Polytech ou Audencia… C’est très révélateur de l’importance de s’acculturer à l’expérience utilisateur. C’est ce que nous prônons au sein de nos équipes, notamment en donnant les clés de la posture design à nos développeurs.
La demande en compétence design est croissante, que ce soit en agence, dans les grands groupes, ou les entreprises de services du Numérique. De notre côté, nous recrutons des designers tant sur l’expérience utilisateur (UX) que sur l’interface utilisateur(UI).

Suivez-nous sur nos réseaux !