Partager :

Méthodologie pour changer d’application métier


Étape n° 6 : Piloter et suivre le changement

L’adoption d’une nouvelle application métier ne se fait pas en un claquement de doigts. Elle résulte au contraire d’un processus réunissant un certain nombre de conditions. Le pilotage du changement et son suivi, 6e phase de la méthodologie SIGMA/Sensipode, est une de ces conditions clé.

 

Ne rater aucune étape dans l’appropriation du changement par les utilisateurs. C’est l’objectif qui porte toute la démarche bâtie par SIGMA et Sensipode pour faciliter l’intégration de nouveaux outils métiers dans l’entreprise. Et ce, avec une approche résolument pragmatique comme en témoigne sa 6e et dernière phase.

 

 

 

Focus sur la qualité de l’accompagnement

« Après avoir établi la stratégie initiale, puis mis en œuvre les leviers les mieux adaptés, il s’agit à ce stade de piloter et de suivre le changement, explique Ophélie Rousseau, cheffe de projet Retail au sein du groupe SIGMA. Le but premier de ce pilotage va être de s’assurer qu’on réponde bien au plan d’actions prévu au démarrage. » Le focus est alors mis sur la qualité de l’accompagnement au changement qui va être piloté. « C’est un témoin majeur pour nous de la réussite du projet global, qu’il s’agisse d’un déploiement logiciel ou de l’intégration de tout autres outils informatiques », commente la professionnelle.

 

Maintenir l’engagement des équipes

Pour cela, deux points font l’objet d’une attention particulière. A commencer par l’implication des équipes au service du projet de transformation. Pour Ophélie Rousseau, il est ainsi possible de suivre l’engagement des salariés concernés par le changement en traçant, par exemple, les connexions aux outils de formation mis en place. « Dans le cadre de dispositifs en e-learning, une plateforme LMS permettra par exemple de suivre la progression des collaborateurs dans leur parcours personnalisé et la bonne réalisation donc du plan de formation », explique-t-elle. Au-delà, pour des déploiements d’envergure, des équipes dédiées peuvent de même être mises en place pour coordonner les actions de formation et remobiliser, si besoin, les utilisateurs.

 

 

Suivre les indicateurs de réussite

Pas de changement concluant sans… gains à la clé. C’est pourquoi le pilotage de la transformation doit s’appuyer, à chaque étape, sur des indicateurs de réussite définis idéalement avec les entreprises et les utilisateurs eux-mêmes. « L’absence de rupture dans la production fait partie de ces critères cruciaux à suivre dans le cadre d’un déploiement dans le retail, illustre Ophélie Rousseau. Ainsi, nous nous  attachons, notamment lors des phases de migration, à intervenir sur des créneaux horaires ciblés pour limiter tout impact. »

 

Améliorant la gestion des risques, ce suivi des indicateurs de réussite permet d’anticiper et de mettre en place des actions correctives, dès qu’une dérive est détectée. Au-delà, il contribue à l’objectif global de la démarche : voir l’utilisateur se saisir de son nouvel outil métier et pouvoir répondre aux enjeux d’amélioration de son efficacité face aux niveaux défis du Retail.

 

 

Pour en savoir plus
sur notre solution 

 

 

 

Suivez-nous sur nos réseaux !