Partager :

Focus sur la création d’une rubrique hebdo de la Supply Chain.

 

Marquée par la crise sanitaire du Covid-19, l’année 2020 aura été l’occasion de sortir des sentiers battus et d’inventer de nouvelles façons de communiquer pour rencontrer nos prospects.

 

 

 

 

De nombreux évènements professionnels ont été annulés ou reportés notamment les salons B to B cette année. Avec l’annulation de la SITL, LE salon incontournable pour les acteurs de la Supply Chain, notre team Supply s’est interrogée sur la manière dont elle allait pouvoir créer un lien avec son réseau et affirmer son expertise métier.

 

MARIE-LAURE EXBRAYAT – Responsable de l’offre et ALEXA PLENIER – Responsable Marketing, nous parlent de la création du Morning Supply

 

  • Quelle a été votre première réaction face à ce premier confinement sur le plan professionnel ?

[Marie-Laure Exbrayat] : Le monde s’est écroulé autour de moi !

Non, sérieusement j’ai eu vraiment très peur suite à l’annonce de ce premier confinement. Je me suis dit : « mais comment allons-nous pouvoir rencontrer nos clients, nos prospects, nos anciens collègues que l’on avait l’habitude de voir sur nos salons ? »

Ce qui m’a le plus affecté c’est vraiment ça, la perte de ce côté « relationnel » que l’on trouvait sur les salons, la bonne humeur des gens, leur convivialité. Comment créer ou garder le lien ?

Mais ce qui m’a également inquiétée… c’est le fait que nous n’allions pas pouvoir mettre en avant notre offre, lui donner de la visibilité et donc cette année allait être extrêmement compliquée sur le plan business.

La plupart de mes contacts, prospects, clients sont en relation avec moi sur LinkedIn. J’ai donc tout de suite pensé à intensifier mon activité sur la plateforme, et ai commencé à mettre en place des articles récurrents pour parler de la Supply Chain.

 

  • C’est à ce moment-là que le Morning Supply a commencé ?

[Alexa Plenier] : Oui ! Il nous fallait vraiment trouver le moyen de compenser l’absence de la SITL.  Marie-Laure intervient beaucoup sur des sujets Supply Chain sur LinkedIn. Nous avons constaté une réelle conversation avec ses contacts après chaque article.  Et sa communauté grandissait à vue d’œil.
Je lui ai alors proposé de créer une rubrique récurrente, avec une véritable identité visuelle, facilement reconnaissable sur un fil d’actu, avec un ton et des sujets sympas. Toute la team marketing s’en ai mêlée pour trouver une accroche ad’hoc. Et le Morning Supply est né.

 

 

  • Le Morning Supply c’est quoi ?

[Marie-Laure E.] : Comme évoqué précédemment, mon idée principale était de pouvoir garder du lien avec ma communauté, échanger avec mes contacts. Et pendant cette période de confinement la plupart des articles que je lisais étaient pessimistes quels que soient les sujets.

Je voulais donc un format différent et enthousiasmant pour sortir de toutes ces informations anxiogènes et utiliser un ton léger pour parler de la Supply Chain. Proposer une sorte de pause récréative mais utile, le temps d’un café.

[Alexa P.] : La Supply-Chain étant un univers très masculin, représenté par des camions, des colis, des entrepôts, nous voulions nous démarquer. D’où le choix des illustrations colorées, comportant systématiquement Marie-Laure sur son canapé, avec son chien et son café.

 

  • Quels sont les thématiques abordées au sein du Morning Supply ?

[Marie-Laure E.] :  Avec le Morning Supply, nous essayons d’aborder différents sujets autour de la Supply Chain. On y retrouve des articles sur la gestion du transport, la gestion de l’entrepôt.

Ce qui m’intéresse vraiment dans le Morning Supply c’est de pouvoir échanger avec mes contacts.

J’ai donc mis en place « des causeries » pour discuter de vos expériences dans le transport et la logistique et des ateliers thématiques pour aborder des sujets précis et répondre à vos questions etc.

Tout le monde est invité à participer !

 

  • Pourquoi faire parler les femmes dans vos articles du Morning Supply ?

[Marie-Laure E.] :  Il faut l’avouer, le domaine de la logistique et du transport attire beaucoup plus d’hommes que de femmes. C’est pour cela que nous avons décidé de laisser la parole aux femmes de la Supply afin de montrer que ce secteur n’est pas réservé exclusivement aux hommes.

L’action principale est donc surtout de l’information, parce que le premier rêve d’une fille n’est pas forcément de travailler en Supply chain.

Pourtant ce terme regroupe des métiers extrêmement différents et il y en a donc pour tous les goûts.

Et je ne crois pas aux métiers réservés aux hommes ou aux femmes. J’ai géré des conducteurs, des caristes, j’avais des conductrices et ce n’était pas le cliché des cheveux courts et de la femme masculine.

[Alexa P.] :  On s’est rendues compte aussi assez rapidement que les femmes réagissaient beaucoup aux articles de Marie-Laure et qu’elles avaient une réelle fierté à être des « femmes de la Supply ». Cela nous a donné envie de les valoriser et leur donner la parole.

 

  • Avez-vous envisagé de nouveaux « supports de communication » pour faire face à ce nouveau confinement ?

[Alexa P.] :  Ce qui est sûr c’est que nous allons continuer à utiliser le Morning Supply pour échanger avec notre communauté, et le décliner sur différents supports.

Nous allons renforcer l’échange par visio conférence, ce qui jusqu’à aujourd’hui a très bien fonctionné. Nous proposerons ainsi des ateliers thématiques sur des sujets de transport et de logistique, des « causeries de retour d’expérience » pour favoriser les échanges et les ressentis etc.

[Marie-Laure E.] : L’objectif reste le même : garder ou créer le contact !

 

  • Où pouvons-nous suivre l’actualité du Morning Supply ?

[Marie-Laure] : Pour nous suivre et en connaître davantage sur la Supply, vous pouvez nous retrouver sur mon LinkedIn : Marie-Laure Exbrayat, chaque jeudi à 10h pour une pause hors de la déferlante d’informations anxiogènes, le temps d’un petit café, ou d’un latte machiatto.

Suivez-nous sur nos réseaux !