Partager :

Les RH en action face au Covid-19

#7 Organiser une reprise d’activité réussie

Peu à peu, la vie économique se remet en mouvement. Et les entreprises accueillent ou se préparent à accueillir de nouveau leurs effectifs sur site. Alors que la pandémie de Covid n’est pas enrayée, cette étape demande toutefois d’être soigneusement pensée.

Voici un memo, pour réussir, en 8 points essentiels : 

1. S’appuyer sur un plan de déconfinement : la reprise progressive d’activité, après confinement, nécessite de prendre un certain nombre de mesures à de multiples niveaux (organisation du travail, prévention des risques, communication interne et externe…). D’où l’importance de se doter d’un plan de déconfinement, détaillant précisément les actions à mettre en œuvre

 

2. Disposer d’équipements de protection en nombre suffisant : masques adaptés, visières de protection, cloisons de plexiglass… Selon l’activité et les métiers spécifiques exercés au sein de l’entreprise, il s’agit de déterminer la nature et la quantité de matériel de protection nécessaire pour l’ensemble des équipes.

 

3. Informer et former le personnel : les collaborateurs, qui reviennent dans l’entreprise, doivent s’adapter à un environnement de travail repensé pour réduire au maximum les risques sanitaires. Ce qui demande à chacun d’adopter de nouveaux gestes et démarches. Notamment pour assurer la distanciation physique. Toute personne reprenant son poste doit donc d’abord être informée du protocole en place.

 

4. Adapter les temps de travail : en fonction du niveau d’activité et des moyens humains disponibles dans l’entreprise, diverses dispositions d’aménagement du temps de travail (horaires décalés, heures supplémentaires, rotation des équipes, etc.) peuvent être envisagées. Sur ce volet, « dialogue » et « concertation » sont les mots d’ordre.

 

5. Favoriser l’écoute des collaborateurs : les conditions dans lesquelles les salariés ont exercé en confinement ont sensiblement différé. Selon les personnalités, les parcours, etc., tous également n’ont pas vécu cette période de la même manière. Il est donc essentiel de favoriser les temps d’échange et espaces d’expression, à travers par exemple la mise en place d’une cellule d’écoute psychologique.

 

6. Etre vigilant et bienveillant : la sécurité et la santé des collaborateurs au sein d’une entreprise constitue un enjeu collectif où chacun, à son niveau, peut être acteur. Dans le cadre du déconfinement, chaque salarié est ainsi encouragé à veiller au bon respect des règles mises en place. Et cela, dans un esprit de bienveillance envers les autres.

 

7. Favoriser la cohésion d’équipe : lors de cette reprise progressive, cultiver le lien entre collaborateurs est également primordial. Notamment tant que l’ensemble de l’effectif n’est pas de retour dans l’entreprise. La communication et le maintien des rituels d’équipe (visio cafés, groupes whatsapp…) doivent donc être favorisés entre les salariés à risques restés en home office et les autres.

 

8. Coordonner les mesures de prévention : l’entreprise avance au quotidien avec différentes parties prenantes (fournisseurs, clients, partenaires…). Pour assurer une prévention efficace des risques, il est important que les divers acteurs de cet écosystème aient une approche commune. D’où l’importance de partager ensemble les démarches et bonnes pratiques.

 

La parole à…

Evelyne Rassin

Responsable opérationnelle support chez Sigma

« Malgré les quelques appréhensions que je pouvais avoir, comme tout travailleur après le confinement, j’ai tenu à revenir tôt dans l’entreprise. Il était important pour moi d’avoir ma propre approche pour témoigner ensuite auprès de mes collaborateurs. J’ai ainsi pu partager avec eux la façon, dont j’avais vécu le retour dans l’entreprise, et les rassurer. Après avoir pris nos marques, nous nous sommes en effet rapidement adaptés aux changements et aux bons gestes attendus.
Durant cette phase de reprise progressive, il faut miser sur l’échange et la pédagogie, en n’hésitant pas à rappeler – avec bienveillance – les mesures de prévention à ceux qui les oublient. Il est essentiel de même d’écouter les personnes pour savoir comment elles vivent la reprise. Et réagir rapidement en cas de détresse psychologique. Nous avons pu nous appuyer pour cela sur le climat de confiance, que nous avons bâti les années passées dans l’entreprise. Dans cet environnement propice, les personnes sont ainsi plus enclines à exprimer leurs ressentis. »

Suivez-nous sur nos réseaux !