Partager :

Organiser la pleine sécurité et préserver la santé des salariés du Groupe Sigma, tout en garantissant la poursuite de l’activité infogérance au service des clients en situation de tension… le point avec François Tiers, directeur Infogérance.

 

La qualité de la relation humaine et des échanges à distance, en télétravail, est centrale pour soulager les DSI, traiter les urgences, assurer la continuité et préparer l’avenir.

 

Trois semaines après l’entrée de la France en confinement, dans le contexte Covid-19, comment l’activité Infogérance du Groupe Sigma s’organise-t-elle ?

 

François Tiers :

« L’activité Infogérance Sigma est à 80 % en récurrence. La priorité a donc été d’adapter l’organisation du Groupe, en plaçant les salariés en télétravail, pour garantir leur sécurité sanitaire, tout en assurant la continuité de service, dans le cadre du plan déclenché le 17 mars dernier. Après deux première semaines d’une grande intensité entre adaptation en interne ainsi que réponses aux demandes urgentes de nos clients qui basculaient aussi en télétravail et souhaitaient, par exemple, sécuriser leur SI avec des VPN, nous sommes aujourd’hui revenus à une gestion plus « normale » au regard du contexte évidemment ! Nous n’avons presque plus personne sur site. Les quelques collaborateurs du service desk, encore présents, disposent de bureaux isolés pour prévenir tout risque. Sur le plan technique, en interne, nous traitons les optimisations de fond, envisageons les améliorations pour demain… et préparons le redémarrage quand le déconfinement interviendra. Il faudra prendre en charge les projets qui ont été décalés. Nous poursuivons les recrutements  – les entretiens se font par Skype – car, de façon paradoxale, nous avons une demande en avant-vente assez soutenue. »

 

Pour les projets qui étaient en phase de démarrage et qui n’ont pas été reportés, quel est le mode de gestion adopté ?

 

François Tiers :

« Les équipes ont été préparées à démarrer les projets en phase de confinement. D’abord par l’instauration de mesures pratiques, en les équipant du matériel nécessaire pour assurer des visioconférences, des conférences téléphoniques… dans les meilleures conditions. Chaque client conserve ainsi ses interlocuteurs Sigma habituels avec lesquels il peut organiser des réunions à distance et partager les documents nécessaires. Etre en mesure de proposer une communication simplifiée mais humaine et efficace est vraiment important pour compenser l’absence d’interactions en présentiel et ainsi sécuriser le planning, les lots… »

 

Des secteurs d’activité ont-ils été ou sont-ils toujours en tension ?

 

François Tiers :

« D’une manière générale, les DSI ont été mobilisés par la mise en place du télétravail dans leurs entreprises respectives. Notre rôle a été et reste de les soulager. Nous avons été très sollicités dans les environnements et le domaine de la santé, notamment pour sécuriser les SI dans les EHPAD où nous avons mis beaucoup de ressources ! Enfin, comme nombre de services en ligne sont sur-sollicités, qu’il s’agisse de sites e-commerce, drives ou plateformes e-learning, nous réalisons aussi pour nos clients des tests de montée en charge et du monitoring de la performance applicative ! »

 

Application « Rafael – Covid-19 » : une collaboration inter-ESN à Bordeaux

 

En déclinaison du Programme Ange Gardien, le CHU de Bordeaux a déployé fin mars 2020 l’application RAFAEL. Dans le contexte de crise sanitaire Covid-19, elle permet pour les médecins généralistes aquitains le télésuivi à domicile des patients porteurs du virus ou suspectés de l’être. Cette plateforme numérique et téléphonique a été développée en quelques jours, en partenariat avec Capgemini, le Groupe Sigma assurant l’hébergement des données de santé HDS.

 

Suivez-nous sur nos réseaux !