Partager :

Les RH en action face au Covid-19

#1 Protéger les collaborateurs : 8 mesures barrière

C’est durant les crises que les salariés éprouvent le mieux la capacité de l’entreprise à les protéger. Responsable de leurs santé et sécurité, l’employeur doit en effet prendre les mesures adaptées à la situation (*). 

 

Face à la pandémie de Covid, voici 8 actions essentielles :

 

1.  Réévaluer les risques : il s’agit de passer en revue les circonstances dans lesquelles les salariés peuvent être exposés au virus, puis de mettre en œuvre les mesures permettant d’éviter au maximum le risque. Une étape, qui demande d’adapter le Document unique d’évaluation des risques (DUER) et le Plan de continuité d’activité (PCA)

 

2. Privilégier le télétravail : au stade 3 de l’épidémie, le télétravail est devenu la norme pour les postes qui le permettent. Tous les salariés dits « à risques » (liste complète sur solidarites-sante.gouv.fr) doivent travailler à domicile ou se mettre en arrêt de travail, en se connectant sur declare.ameli.fr.

 

3. Protéger les salariés présents : si le télétravail n’est pas possible, l’employeur doit faire en sorte que les collaborateurs évitent les lieux où se trouvent des personnes fragiles, les sorties non indispensables, les réunions physiques, les contacts proches… Il s’emploie à faire respecter les règles d’hygiène et de sécurité.

 

4. Réagir face à la contamination : au cas où un salarié présente des symptômes (fièvre, toux, essoufflement…), le renvoyer à son domicile ou appeler le 15 si les symptômes sont graves. Après avoir informé les personnes en contact avec lui, l’employeur procède au nettoyage des espaces de travail potentiellement contaminés.

 

5. Informer et rassurer les équipes : sur la pandémie actuelle, les « fake news » se propagent aussi. D’où l’importance, dans l’entreprise, de relayer les informations et consignes sanitaires – notamment les 5 gestes barrière – issues de sources officielles.

 

6. Adapter les mesures : elle sont à prendre selon les spécificités de chaque secteur (mise en place de plexiglas au niveau des caisses dans la grande distribution, livraison des colis sans remise en main propre, etc.). Sur le site du Ministère du Travail (travail-emploi.gouv.fr), des fiches conseils par métier sont consultables.

 

7. Favoriser la dynamique partenariale : en situation de crise, le dialogue dans l’entreprise revêt une importance accrue. D’où l’importance de mettre les divers acteurs (CSSCT, DRH, médecin du travail…) autour de la table pour mettre en œuvre les mesures les plus efficaces.

 

8. Rester vigilant face aux autres risques : les changements organisationnels (nouvelles embauches, réaffectations, réorganisations du travail…) liés au Covid-19 peuvent accroître les autres risques dans l’entreprise. Il est donc crucial, enfin, de rester vigilant à l’ensemble des règles habituelles de santé et de sécurité pour les salariés.

 

(*) Article L4121-1 du Code du Travail

La parole à…

Aurélien Le Corre, secrétaire de la Commission Santé,

Sécurité et Conditions de Travail (CSSCT)

« Cette crise nous le montre. Il y a des tâches, demain, que nous devrons réaliser différemment et chez Sigma, nous avons déjà commencé. En lien avec la DRH, nous avons repris par exemple le Plan de continuité d’activité (PCA), qui vise à limiter les conséquences humaines et économiques d’une telle épidémie. Dès la sortie de crise, il faudra le retravailler encore, y intégrer d’autres indicateurs de suivi, etc. pour être opérationnels encore plus vite. Nous avons fait ce même constat, quand nous avons remis à jour le Document unique d’évaluation des risques (DUER). Il va s’agir, pour demain, d’évaluer plus précisément les risques épidémiques et d’autres risques psycho-sociaux comme ceux, liés à la pratique du télétravail imposé dans le cadre du confinement. Cet épisode n’est donc pas à prendre comme une parenthèse. Les leçons qu’on en tire devront au contraire s’intégrer à nos futures pratiques. Contribuer à les rendre meilleures. »

Suivez-nous sur nos réseaux !